Discuter et écouter

Vous faites partie de ces per­son­nes qui ne savent pas com­ment en­tamer une conver­sa­tion? Nous avons quel­ques conseils pour vous.

Bien des gens ont peur d’être invités à des évé­ne­ments offi­ciels ou des fêtes, ne sachant pas comment aborder des per­son­nes qu’ils ne connais­sent pas. Pourtant, un événe­ment est l’occa­sion idéale de nouer de nouvelles rela­tions. Les conseils qui suivent de­vraient vous aider à enga­ger une conver­sation détendue.

  •  
  • Redressez-vous. Obser­vez les gens, échan­gez des re­gards avec eux et sou­riez-leur. Vous mon­trez ainsi que vous avez en­vie d’é­changer.

  • Ne vous mettez pas trop la pres­sion. Vous n’avez pas be­soin de dire quel­que chose d’ex­tra­ordi­naire pour enta­mer une conversation.

  • Commencez par parler de quel­que chose de banal, faites par exem­ple un com­men­taire sur l’événe­ment ou l’en­vironne­ment. En évo­quant une ex­périen­ce commu­ne, vous donnez à l’autre la pos­sibi­lité d’en­trer dans la conversation.

  • S’il est difficile d’enta­mer la conver­sation, vous pou­vez aussi poser des ques­tions. Celles-ci doi­vent être ouver­tes et pas trop per­sonnelles. « Com­ment avez-vous trouvé l’inter­ven­tion ? » est une intro­duction possible.

  • Écoutez atten­tive­ment. C’est la seule fa­çon de sa­voir ce qui inté­resse l’au­tre. Montrez-lui un inté­rêt sin­cère. Lorsque la per­son­ne perçoit une écoute réel­le, elle se sent à l’aise et peut en­trer dans l’échange.
  •  
  • Vous pouvez aussi faire un compli­ment à vo­tre inter­locu­trice ou in­terlo­cuteur, à condi­tion qu’il soit sin­cère, sans être trop personnel.

  • Il y a quelques bourdes à évi­ter en ma­tiè­re de ba­var­dage (ou small talk). Mieux vaut ne pas abor­der des thèmes déli­cats com­me les problèmes per­son­nels, la politi­que, la reli­gion ou les rumeurs.

  • Donner l’air de tout savoir n’est pas très sym­pa­thi­que. Les mono­logues ne sont guè­re appréciés.



DE | FR | IT

 

 

DE | FR | IT

 

Ligue pulmonaire suisse
Chutzenstrasse 10, 3007 Berne